Budget
€ min à € max
Surface
m² min à m² max
Pièces
 
A1 PARIS APARTMENTS
15 rue Chapon
75005 Paris


+33 18 62 60 20 4

Règlementation : Qu'est-ce que la norme RE 2020 ?

Une nouvelle règlementation a été déposée par le gouvernant, la RE2020, cette dernière ayant pour objectif de rendre le futurs constructions neuves plus respectueuses de l'environnement. Appliquée à compté de l'été 2021, elle concernera de manière progressive les logements collectifs, individuels et les bâtiments du secteur tertiaire.

Faire disparaitre le gaz dans les nouveaux ouvrages

Le gouvernement a pour objectif avec la RE 2020 de faire disparaitre l'utilisation du gaz dans les constructions neuves. Fin d'attendre une consommation carbone neutre, la nouvelle norme met en place un plafond d'émissions de gaz à effet de serres (GES). Dans le cadre des maisons individuelles il est fixé à 4 kgCO2eq/m²/an, à compté de l'entrée en vigueur de la réglementation. Cependant, ce pallier entraine l'élimination du gaz, afin de favoriser le chauffage par granulés bois. Le gaz doit être éliminé des construction neuves dès 2024, cette élimination devenant immédiate et mise en application dès l'entrée en vigueur de la loi pour les maisons individuelles.

A l'opposée, les logements collectifs disposent d'un pallier plus élevé, puisqu'ils représentent 75% à être chauffés au gaz. Ainsi fixé à un seuil de 14 kgCO2eq/m²/an dès l'entrée en vigueur de la RE 2020, afin d'atteindre 6 kgCO2eq/m²/an en 2024.

Les systèmes énergétiques tels que les pompes à chaleur, le photovoltaïque et les solutions hybrides seront donc à favoriser.


Une application progressive dès 2021

Afin de mettre en application la réglementation environnementale (RE 2020), un arrêté ainsi qu'un décret seront déposée dès le début de l'été 2021. Afin d'établir un ensemble de normes permettant de rendre les constructions neuves plus respectueuse de l'environnement.

En contrepartie, de nombreuses règles drastiques devront être maitrisées par les professionnels, les mise en application étant planifiées progressivement jusqu'en 2030.

Les permis de construire ayant été déposés avant l'entrée en vigueur ne seront concernés qu'uniquement si ils représentent des logements, des structures destinées à l'enseignement ou des bureaux.


Favoriser les matières premières biosourcées

Une nouvelle notion voit le jour avec la RE 2020 : le calcul du cycle de vie des matériaux.

Ce calcul permettant de valoriser les matériaux biosourcés comme le bardage, la structure bois, le parquet et le lambris. A l'identique, en terme d'isolant, la cellulose, les fibres de bois, le liège et le chanvre sont mis à l'honneur. Afin de laisser la possibilité aux professionnels de s'adapter, le retrait des matériaux tel que l'acier et le béton est échelonné de manière progressive.

Ce calcul du cycle de vie des matériaux sera mesuré en kgCO2/m² en fonction de la surface du logement. Par ce biais, il sera possible de déterminer les attentes envisageables par la stratégie national bas-carbone (SNBC). Par rapport à 2013, en 2030 il est imposé une diminution d'au moins 30% des émissions des secteurs industriels. La filière bénéficiera d'un temps d'adaptation sur 4 ans à partir de 2020 avant d'entamer graduellement l'échéancier déterminé jusqu'à 2030. La réduction devra être de -15% de contenu carbone pour 2024, -25% pour 2027 et -30 à -40% 2030.


Valoriser le confort en période d'été

La RE 2020 met en évidence un besoin jusque là resté dans l'ombre, le besoin de se rafraichir, le Bbio (Besoin bioclimatique) introduisant cette notion. Afin de calibrer ce besoin de manière efficiente, un mode de calcul se basant sur la variation des températures au cours de l'année sera couplé à un second indicateur s'exprimant en degré par heure (DH). Le seuil maximal étant fixé à 350 DH, il sera donc capital de le calculer lors de la conceptions des projets. Dans la situation ou le seuil serait supérieur à 350 DH, une ventilation centralisée avec puits canadien pourrait par exemple être une des modifications envisageable afin de réguler la température.

Le gouvernement a envisagé la possibilité d'avoir recourt à des matériaux n'étant pas biosourcés pour les régions les plus chaudes, le plafond étant identique dans la totalité des régions de France.


   

    Partager sur :

Jean-Hugues Pourtal - 22/01/2021

Choisir vos préférences en matière de cookies
Lorsque vous visitez notre site internet, nous utilisons des cookies et des technologies similaires nous permettant d'améliorer nos services. Puisque nous respectons votre vie privée, sur cette page vous retrouverez les détails du traitement que nous et nos partenaires effectuons avec vos données personnelles. Sous chaque rubrique se situe une explication détaillée des finalités du traitement et la liste de nos partenaires. Vous pouvez revenir sur vos choix à n'importe quel moment via le bouton "Gérer les cookies" disponible en bas de notre site internet. Merci de noter que vous ne pouvez pas refuser les cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site.
Tout accepter
Valider mes choix
Le respect de votre vie privée est une priorité pour nous
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir une expérience optimale et une communication pertinente sur notre site. Grace à ces technologies, nous pouvons vous proposer du contenu en rapport avec vos centres d'intérêt. Ils nous permettent également d'améliorer la qualité de nos services et la convivialité de notre site internet. Nous utiliserons uniquement les données personnelles pour lesquelles vous avez donné votre accord. Vous pouvez les modifier à n'importe quel moment via la rubrique "Gérer les cookies" en bas de notre site, à l'exception des cookies essentiels à son fonctionnement. Pour plus d'informations sur vos données personnelles, veuillez consulter notre politique de confidentialité.
Tout accepter
Personnaliser