Budget
€ min à € max
Surface
m² min à m² max
Pièces
 
A1 PARIS APARTMENTS
6 rue des Bernardins
75005 Paris


+33 18 62 60 20 4

Location : Perte d'attrait de la location touristique pour la classique

Pendant encore un an, la location touristique devrait continuer à perdre de son attrait. Une étude mettant en évidence le fait que, pendant un l'année à venir, il serait plus judicieux pour les investisseurs immobiliers de s'orienter vers la location classique ; avec des baux mobilités ou étudiants.

Les personnes ayant misé par la location de type saisonnière AirBnB devraient encore pour le moment connaitre des mois incertains. Selon l'étude menée par Flatlooker, l'agence locative en ligne, les investisseurs immobiliers optant pour un positionnement sécuritaire devraient se détourner temporairement de la location touristique sur les 12 mois à venir.  En se basant sur une une reprise du tourisme en "U" selon les hypothèses des spécialistes, suivant une reprise graduelle, Flatlooker met en évidence une perspective sécuritaire. Le rendement sera bien plus grand sur les 12 prochains mois en adoptant la location meublée classique correspondant au bail Alur d'une année ou en se basant sur un modèle mixte ; composé du bail étudiant/mobilité sur 9 mois pour de 3 mois en location courte durée.


L'évolution de position des propritaires

Une importante majorité des propriétaires de biens en location type AirBnB étant emprunteur voient leur emprunt courir sans possibilité de continuer sur le long terme avec sérénité. En particulier avec la prévisualisation de l'évolution du marché sur une reprise graduelle retrouvant son état "normal" au bout d'un an.

Flatlooker rapporte la stabilité de 97% du parc immobilier sur l'occupation des logements en longue durée au cours de la crise sanitaire. Alors qu'en opposition le nombre de propriétaires louant en courte durée les sollicitant a été multiplié par 3 à compté de la fin du confinement.

Comment se projeter au cours des mois suivants ?

Bon nombre de propriétaires maintiendront que le chiffre d'affaire restera nettement supérieur par la location courte durée touristique et cela malgré une baisse importante du taux de remplissage. Cependant le phénomène n'est pas décrit dans sa globalité en adoptant ce positionnement, en tenant compte des coûts de gestion et de mise en location des charges et de la fiscalité. En effet les revenus locatifs sont 12% supérieurs en se tournant vers la location meublée longue durée à l'année, allant jusqu'à 35% de plus sur un modèle mixte, étudiante/mobilité sur 9 mois et de courte durée sur 3 mois. Limitant le risque de vacance locative étant élevé en se basant uniquement sur la courte durée, jusqu'à rendre le risque faible par la location longue durée.

Par la location meublée sur longue durée le modèle allie une importante simplicité d’exécution et un cadre fiscal avantageux. En optant pour le modèle mixte, de contrainte plus nombreuses viennent s'ajouter mais en se dirigeant vers un bail étudiant il est possible de conserver un unique locataire sur 9 mois consécutifs avant l'été 2021 pour se retourner vers la location courte durée touristique.


   

    Partager sur :

Jean-Hugues Pourtal - 13/07/2020